Last visit was: It is currently Sat Dec 14, 2019 1:24 am


All times are UTC - 4 hours




Post new topic Reply to topic  [ 30 posts ]  Go to page 1, 2  Next
Author Message
 Post subject: French Legislation Correspondance
PostPosted: Mon May 19, 2008 4:15 pm 
power lies within
User avatar

Joined: Sun Apr 06, 2008 10:57 pm
Posts: 6396
Location: planting my garden
This is not precisely the section for this, but because it strikes me as once again eating disorders NOT being handled properly, indeed, perhaps being exacerbated by the general cultural attitude...it seemed appropriate to put it here. I also rather like that this section is public.

A couple of weeks ago I emailed Valérie Boyer, the author of the French 'incitement of thinness' legislation. I wanted to know more about her law, and also very much hoped to start a dialogue about some of the flaws therein. I invited her to this site, and specifically to the thread about our feelings towards the law, and said that our opinions would (should?) surely interest her. I also attached my response to Lucy's request in that thread, since realistically I realised the low likelihood of her going out of her way to check out our discussion.

I did hear back from her, which I find very encouraging. She after all had no great reason to respond to me, a faraway Canadian citizen stirring up trouble. I confess, though, I have been disappointed by a certain attitude of appeasement that I detect in her, and the fact that we as a movement have heard nothing from her speaks to her feelings about the role we play in this.
I feel very strongly, as I know a lot of you do, that serious changes need to be made in the values of modern Western culture - for that matter, just plain Western culture. I feel as though we've been playing with fire for hundreds of years in terms of the things we hold dear and desirable, those things that we accept, and those things that we will destroy. We used to be a species that constantly reinvented itself! Revolution and dissent! Now we seem only to grow more excessive and inert with time. And it's as though our values have reached ultimate toxicity - it's actually starting to threaten lives and I mean cellphones causing brain cancer and mass-produced meat giving people mad cow...and people dying from eating disorders.
I further feel very strongly that people recovering from eating disorders, those who have proven themselves threatened and who have fought BACK against this life-threatening situation, need to be on the vanguard of these serious changes. No?

So anyway. I will post here the correspondance so far - Sharon/Muse, I actually got another email from her last night - as well as the documents that Mme Boyer attached for me to read, which are fascinating and informative, though in French. I think I'm going to have to email her yet again and lay out what i have to say, in French, and hope she will sit up and pay attention. She is clearly a good woman who is working awesomely hard for a serious cause. She's also clearly very aware, and we simply have to make her MORE aware of the nuances of the situation, to improve on some excellent ideas she had. (i love, for example, that she mandates all pictures in advertising which have been 'enhanced' by computer have a proclaimation to that effect somewhere on the ad. )

unfortunately, it's all in French. I hope some of you will be able to read it, and i hope all of you can get the gist from these posts :)

edited Nov 4th 2009 - wow i'm fully in revolutionary mode in this post, hey? oh well.

_________________
“If I am not for me, who will be for me? If I am only for myself, what am I? If not now, when?”
- Rabbi Hillel


Last edited by wickedrache on Wed Nov 04, 2009 2:53 pm, edited 1 time in total.

Top
Offline Profile  
 
 Post subject:
PostPosted: Mon May 19, 2008 4:20 pm 
power lies within
User avatar

Joined: Sun Apr 06, 2008 10:57 pm
Posts: 6396
Location: planting my garden
----- a écrit :
Chère Mme Boyer:

En premier je dois m'excuser pour mes fautes, car je sais que mon écriture français n'est pas du tout parfait. J'éspère que vous allez lire mes mots en tous cas.
Je m'appèle -----, et ça fait onze ans que je souffre de la boulimie. Maintenent je suis heureuse de vous dire que j'ai commencé la battaille contre ma malaise et j'ai beaucoup d'espoir. C'est pas facile, mais j'ai l'aide de mes medecins, ma famille, et mes amis - en particulier, les filles qui font partie de www.webiteback.com: la communité "post pro-ana". J'aimerais vous y inviter....nous sommes tous matures et réfléchis, prêtes pour la santé (finalement!) et nous avons des perspectives qui vous interesseraient, j'y suis certaine. We would love to have you!

Votre loi me fascine. C'est possible que vous pouvais commencer un changement d'attitudes et un séries d'actions légales qui pourraient changer la face de la beauté, du média, de la mode, de la monde! Mais j'ai quelques concernes. J'ai peur que vous devais considerer, par exemple, qu'il y a personne aux sites 'pro-ana' sauf des gars et filles qui sont très malades - ce sont pas des criminels, ce sont des êtres humains qui ont eu leurs perspectives et leurs senses de soi volés pars l'anorexie et/où la boulimie. En plus on me dit qu'on doit offrir de la preuve que quelqu'un à été 'incité' avant qu'on puisse poursuivre les auteurs de, par exemple, un publicité qui suggère des idéals de beauté nuisibles. Cela m'apparait...inutile. Je suis tellement heureuse que quelqu'un essaie de résoudre ces grandes questions. Estce-qu'il y a une chance que la loi pourrait être écrit avec ces inquiétudes à l'oeil?

Je vous demande avec profonde espoir de lire ce que j'ai attaché. C'est en anglais, mais je dirais que votre anglais est probablement meilleur que mon français! C'est tellement importante que les attitudes au sujet de la beauté changent, et aussi vite que possible. Je vois votre loi comme la premier étap dans l'autre battaille que j'essaie de battre: pas seulement pour ma propre santé, mais pour la santé de societé, des milliardes de jeunes filles qui facent la risque d'être victimes de la même poison qui à prèsque pris ma vie.

Une des membres de webiteback.com vient de demander les pensés des autres membres au sujet de votre loi. Ce que j'ai attaché est ma réponse.
Si vous visitez, vous pouvez créer un compte, et ensuite vous allez être capable de voir la discussion à http://webiteback.com/forum/viewtopic.p ... highlight=

Merci de lire. J'attends votre réponse avec...ben, espoir. Enfin, c'est tous que j'ai.

Je vous remercies.

--
From: Valérie Boyer <vboyer@assemblee-nationale.fr>
Date: 2008/5/7
Subject: MERCI de Valérie BOYER


Mademoiselle,

Je tiens à vous remercier pour votre mail qui m'a beaucoup touché. J'en ai pris connaissance avec intérêt et je vous souhaite bon courage.

J'ai bien noté que vous vous êtes intéressée à mon travail et je vous joins des documents pour votre information.

Sachez que je travaille sur tous les troubles alimentaires et le Parlement vient de me confier la présidence d'une mission sur l'obésité. Je rendrai mon rapport dans environ six mois et je pense qu'à nouveau, la presse en fera état.

Cordialement.

Valérie BOYER, députée des Bouches-du-Rhône


--
Chère Mme Boyer:

Merci beaucoup de votre mail, et d'avoir lu ma lettre malgré les fautes!!
Je vais lire ce que vous avez attaché avec intérêt.
Je voudrais vous demander deux choses et j'espère que c'est pas trop d'imposition après tout! En premier je veux vous inviter encore aux discussion chez www.webiteback.com. Je devine que vous parlez même un peux d'Anglais, au moins assez de comprendre ce que Mlle Hodgson décrit aux pages couvercles du website, et si vous visitiez les discussions après d'avoir créé un compte, ça serait tellement chère aux membres.

En deuxième, pour que je puisse montrer les attachements de votre mail aux filles de webiteback.com, (mes "comrades-in-arms!") estce-que ça existe, ces documents translées en Anglais?

Je vous remercies mille fois! Votre travaille contre les troubles alimentaires et la future des victimes et ceux qui pourrait devenir victimes me touche beaucoup.

--

Mademoiselle,

Merci pour votre message et pardonnez moi de ne pas y avoir répondu plus tôt, mais j'ai un emploi du temps très chargé.

Concernant mon"anglais", certes je me débrouille, mais ma pratique de la langue anglaise est rare et je ne peux pas trop m'exprimer facilement et je le regrette.

Bien naturellement, les documents que je vous ai envoyés peuvent être diffusés. Malheureusement pour vous, ils n'ont pas été traduits en anglais et il n'existe qu'une version française.

Merci pour votre gentillesse.

Cordialement.

Valérie BOYER, députée des Bouches-du-Rhône

_________________
“If I am not for me, who will be for me? If I am only for myself, what am I? If not now, when?”
- Rabbi Hillel


Top
Offline Profile  
 
 Post subject:
PostPosted: Mon May 19, 2008 4:33 pm 
power lies within
User avatar

Joined: Sun Apr 06, 2008 10:57 pm
Posts: 6396
Location: planting my garden
This appears to be a letter entreating her colleagues to support her in her legislation. It contains informative descriptions of what exactly she wishes to mandate.
The woman's heart is totally in the right place...
In this as in all of them, I don't know whether she added the bolding for my benefit or what- it does seem to address some of the concerns i noted in my original email.

----


Chère Collègue, Cher Collègue,
Je vous prie de bien vouloir trouver ci-joint une proposition de loi visant à combattre l'incitation à la privation excessive d'aliments et à l'anorexie. Cette maladie a toujours existé, mais elle est devenue depuis quelques années un fléau touchant de nombreuses personnes, notamment des mineurs, jusqu'à parfois provoquer leur mort.
Il s'agit d'un réel problème de santé publique. Soulignons que le taux de mortalité serait l'un des plus importants parmi les troubles psychiatriques. Si ce sont les professionnels du monde médical qui ont la lourde responsabilité de soigner ces malades, l'objectif de cette proposition de loi est de punir avec des sanctions judiciaires et pénales, ceux qui inciteraient les personnes à de tels comportements, par leur valorisation par exemple.
Les Pouvoirs Publics se préoccupent de ce problème et un groupe de travail a rédigé une Charte d'engagement volontaire sur l'image du corps. Mais il faut agir et aller plus loin.
Il y a en effet lieu de s'inquiéter des moyens de communication (magazines, sites Internet, blogs, etc) utilisés pour inciter les jeunes - plus souvent des jeunes filles – à se priver de manger pour parfois désirer ressembler à certains mannequins.
Différents pays européens, comme par exemple l'Espagne, ont déjà pris des mesures dans ce domaine. Je pense donc qu'il faudrait, par analogie avec l'infraction de mise en danger d'autrui et de provocation au suicide, insérer des dispositions nouvelles dans la section VI du chapitre III du code pénal relatif à la mise en danger de la personne qui pourrait être en conséquence renommée « de la provocation au suicide et à la privation alimentaire ».

Je propose que les peines soient fixées a l'instar des infractions de mise en danger d'autrui et provocation au suicide. Le fait d'inciter une personne à se priver d'aliments de façon persistante qui pourrait l'exposer à un danger de mort ou compromettre sa santé pourrait être puni de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 euros d'amende. Si la personne venait à mourir, les peines seraient portées à trois ans d'emprisonnement et 45 000 euros d'amende.
Par ailleurs, pour viser là aussi les hypothèses d'incitation provenant d'un moyen de communication, je suggère d'ajouter le renvoi de l'article « 223-14-1 » à l'article 223-15 du code pénales. Enfin, les peines complémentaires prévues à l'égard des personnes morales pour la provocation au suicide seraient également applicables pour la provocation à la restriction alimentaire.
Je vous serais reconnaissante de me faire savoir si vous désirez être cosignataire de cette proposition de loi en me retournant le coupon-réponse avant le vendredi 11 avril 2008.
Vous en remerciant par avance, je vous prie de croire, Chère Collègue, Cher Collègue, à l'assurance de mes sentiments les meilleurs.

Valérie BOYER

_________________
“If I am not for me, who will be for me? If I am only for myself, what am I? If not now, when?”
- Rabbi Hillel


Top
Offline Profile  
 
 Post subject:
PostPosted: Mon May 19, 2008 4:36 pm 
power lies within
User avatar

Joined: Sun Apr 06, 2008 10:57 pm
Posts: 6396
Location: planting my garden
This is the press release the National Assembly sent out:
(damn. it's such an overwhelmingly POTENTIALLY AWESOME thing. she's RIGHT ON in some places - just ill-educated, it seems)

---

Valérie BOYER propose une loi pour lutter contre les incitations à la recherche d’une maigreur extrême ou à l’anorexie

Soucieuse de lutter contre l'extrême maigreur et les manipulations mentales des mouvements "pro-ana", Valérie BOYER propose une loi visant à sanctionner pénalement les personnes qui incitent d’autres personnes à se priver de nourriture pour se faire maigrir de manière excessive ou qui font ouvertement l’apologie de l’anorexie.
Adoptée par l'Assemblée nationale en première lecture, cette proposition est une véritable première mondiale. Elle poursuit l’objectif de dissuader et de réprimer les personnes qui, directement ou par le biais de moyens de communications - blogs, sites internet ou magazines… -, mettent en danger la santé de personnes fragiles en vantant les mérites de l'extrême minceur et de l'anorexie ou en recommandant la privation de nourriture pour atteindre la maigreur excessive.
Par analogie avec les infractions de mise en danger de la vie d’autrui, la proposition de Valérie BOYER prévoit de punir de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende le fait de provoquer une personne à se priver d’aliments pour maigrir de façon excessive compromettant sa santé voire l’exposant à un danger de mort. Ces peines sont portées à trois ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende lorsque l’incitation a provoqué la mort.
Mais cette proposition d'incrimination pénale s’inscrit dans une démarche ambitieuse et globale engagée par le gouvernement depuis 2006 et visant à prendre en compte les troubles du comportement alimentaire en tant que véritable problème de santé publique.
C'est ainsi que le programme national nutrition santé 2006/2010 et que le plan "santé des jeunes" présenté le 27 février dernier par Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN, Ministre de la Santé, de la jeunesse, des sports et de la Vie associative, consacrent une très large place aux troubles du comportement alimentaire (surpoids, extrême minceur...) et à l'amélioration du dépistage dès le plus jeune âge des troubles nutritionnels (obésité, dénutrition...).
C'est également la raison pour laquelle, un groupe de travail pluri-professionnel composé de médecins, d’agences de mannequins, de représentants de la mode, d’annonceurs, de médias et autres association ou agences de conseil en communication… a été constitué sous la présidence des Professeurs Marcel RUFO et Jean-Pierre POULAIN et que leurs travaux viennent de déboucher sur la signature d’une Charte d’engagement volontaire sur l’image du corps et contre l’anorexie.
Pour Valérie BOYER, "cette proposition ne tente en aucun cas de stigmatiser les malades ou de faire croire qu’un texte de loi répondra seul aux affections alimentaires qui relèvent avant tout de la compétence des professionnels de santé.
Il s'agit de créer une nouvelle incrimination pénale dissuasive avant d’être répressive, s'intégrant dans le cadre d’une politique volontariste de protection de la santé des jeunes.
Il est évident que les incitations à l’anorexie ne sont pas les seules causes de cette maladie psychique complexe et par cette loi, le législateur n'entend pas se substituer aux médecins, psychothérapeutes et autres professionnels compétents.
Pour autant, il nous appartient de prévenir les dérives ou les manipulations mentales qui menacent la santé des jeunes et des personnes vulnérables ou fragiles. Il nous appartient également de nous interroger sur les représentations du corps – notamment féminin – dans notre société.
Parce qu'au fond, c’est notre représentation du corps qui est en question. La pression sociale, exercée notamment par les médias, encourage des pratiques alimentaires abusives, voire pathologiques. Comment ne pas s’interroger sur ces troubles dans une société qui prône le contrôle de soi, la minceur, la performance ou l’éternelle jeunesse ?
Hélas, les incitations à la maigreur excessive se multiplient, notamment via les sites dits « pro-ana », où l’on fait l’apologie ouverte de l’anorexie en diffusant d’inquiétantes recommandations qui peuvent influencer les comportements alimentaires de personnes vulnérables. Certaines pratiques confinant à la manipulation mentale sont même proches d’une véritable dérive sectaire.
Faut-il observer, impuissants, l’essor incontrôlé de ces pratiques dangereuses et, par notre silence, consentir à faire de ces corps décharnés des icônes ? Non, bien au contraire : il faut lutter contre ce fléau. C’est pourquoi je propose une loi prévoyant d’incriminer l’incitation à la recherche d’une maigreur excessive."

Pour en savoir plus sur la proposition de Loi de Valérie BOYER :
http://www.assemblee-nationale.fr/13/do ... orexie.asp

_________________
“If I am not for me, who will be for me? If I am only for myself, what am I? If not now, when?”
- Rabbi Hillel


Top
Offline Profile  
 
 Post subject:
PostPosted: Mon May 19, 2008 4:40 pm 
power lies within
User avatar

Joined: Sun Apr 06, 2008 10:57 pm
Posts: 6396
Location: planting my garden
This, finally, is the proposal itself.
I really wish i had the...well, energy, to translate all this for everyone. Run it through a translator, perhaps - that will give you a better gist if you don't speak French. It's actually a bitch to read either way - not only is it lengthy, it's in legislation-speak.
It's important to note that she does NOT advocate imprisoning sick girls. She really is trying to help.
thanks everyone : )

-------------

Intervention de Valérie BOYER, députée
en séance sur la proposition de loi
visant à combattre l’incitation à l’anorexie
Mardi 15 avril 2008

Monsieur le Président,
Mme la Ministre,
Mes chers collègues,
Cette proposition de loi visant à lutter contre les incitations à la recherche d’une maigreur extrême ou à l’anorexie permettra à l’Assemblée nationale, sans doute pour la première fois et c’est tout un symbole, de se prononcer sur cette question majeure, trop longtemps occultée du débat public.
Au déni, qui caractérise si profondément cette affection, à la souffrance et à l’isolement des malades, au sentiment d’impuissance qui envahit souvent leurs proches, il est temps, en effet, d’opposer un signe fort marquant la prise de conscience et la mobilisation des pouvoirs publics contre ce fléau.
L’anorexie n’est pas seulement un grand enjeu de santé publique, c’est aussi aussi, comme vous l’avez très justement souligné Mme la ministre, (« tant que cette maladie se trouve liée aux représentations du corps féminin dans nos sociétés ») « le symptôme d’une sorte de malaise dans la civilisation sur lequel les médecins mais aussi les philosophes, les sociologues et les psychologues auraient beaucoup à dire et beaucoup à nous apprendre ».
Avant de vous présenter l’objet et la finalité de cette proposition de loi, je voudrais tout d’abord commencer par souligner très clairement ce qu’elle n’est pas :
– Il ne s’agit en aucun cas de stigmatiser des malades ou encore de faire croire qu’à lui seul, un texte de loi puisse répondre à l’ensemble des questions soulevées par cette maladie, et notamment celles relatives à sa prise en charge, qui relève évidemment en premier lieu des professionnels compétents.
– S’il est proposé de créer une nouvelle incrimination pénale, la vocation de ce texte n’est pas d’abord répressive, mais dissuasive et s’inscrit par ailleurs dans la continuité d’une politique globale, équilibrée et particulièrement volontariste afin de mieux protéger la santé des jeunes, s’agissant tout particulièrement des troubles du comportement alimentaire, tels que l’anorexie ou l’obésité.
-– Il ne s’agit évidemment pas non plus de laisser penser que les incitations à l’anorexie, telles que celles que l’on retrouve sur certains sites internet, ou, plus généralement, l’environnement socio-culturel seraient les seules et uniques causes de l’anorexie, (ou encore de nier l’importance des facteurs individuels de vulnérabilité), tant cette maladie psychique – qui n’est d’ailleurs pas récente – est complexe. En particulier, notre assemblée n’a évidemment pas pour vocation de se substituer au travail, ô combien essentiel, des médecins, des psychothérapeutes ou encore des psychanalystes pour la compréhension de cette maladie.
En revanche, le Parlement est pleinement dans son rôle lorsqu’il entend prévenir certaines dérives afin de mieux protéger la santé des plus vulnérables, mais aussi, au-delà du problème particulier de l’anorexie, lorsqu’il s’interroge sur l’ensemble des problèmes liés aux représentations du corps, et tout particulièrement de la femme, dans notre société.
1. L’anorexie et la recherche d’une maigreur extrême sont en effet des problèmes majeurs en termes de santé publique…
1.1. …Car cette maladie est particulièrement grave et invalidante
(Je rappelle que l’anorexie est une maladie, un trouble du comportement qui se caractérise par un amaigrissement important, un rapport angoissé à l’alimentation, une obsession d’un surpoids supposé et une déformation de l’image corporelle). En France, près de 30 000 à 40 000 personnes en seraient aujourd’hui atteintes, dont environ 90 % de femmes, essentiellement des jeunes filles.
Les répercussions sanitaires de l’anorexie, à court ou à long terme, sont souvent graves (par exemple une ostéoporose, une anémie, la perte des capacités physiques et musculaires, voire la détérioration des organes vitaux et des problèmes cardiaques). Le taux de mortalité serait ainsi l’un des plus importants parmi les troubles psychiques : le taux de mortalité à dix ans serait en effet de 5 % et il avoisinerait les 20% à plus long terme.
1.2. … Dès lors, la valorisation excessive de la maigreur, voire de l’anorexie, qui tend à se développer depuis quelques années, apparaît extrêmement préoccupante
∑ L’anorexie est une affection psychique, dont l’analyse des causes, sans doute multiples, est particulièrement complexe. De manière générale, certains spécialistes suggèrent que le comportement alimentaire pourrait dépendre de facteurs individuels, en particulier psychologiques, qui agissent en étroite interaction avec des facteurs environnementaux et socio-culturels,
Au-delà du problème particulier de l’anorexie, la représentation du corps dans notre société soulève de nombreuses questions. En particulier, la pression sociale, véhiculée notamment par les médias, qui s’exerce sur les femmes autour de l’image du corps, contribue au développement de pratiques alimentaires et corporelles abusives qui, selon certaines analyses, pourraient même favoriser, pour certaines femmes vulnérables, le début de conduites alimentaires pathologiques secondaires à l’instauration d’un régime. Et comment ne pas s’interroger sur ces troubles du comportement alimentaire dans une société de consommation, qui semble parfois valoriser à l’excès l’image, le contrôle de soi, la minceur, la recherche de la performance ou l’éternelle jeunesse ?
∑ Par ailleurs, il est très préoccupant que des incitations à une maigreur excessive tendent à se développer, de façon directe (personnelle) ou à travers différents medias et notamment les sites internet « pro-anorexiques ».
En effet, les membres de ce mouvement « pro-ana » y font l’apologie ouverte de l’anorexie et diffusent des recommandations particulièrement inquiétantes, qui peuvent conduire certaines personnes vulnérables à adopter des comportements alimentaires dangereux. Dans les cas les plus extrêmes, des pratiques à la limite de la manipulation mentale ne sont d’ailleurs pas sans évoquer certaines dérives sectaires….
Faut-il dès lors continuer d’observer, impuissants, le développement incontrôlé de telles pratiques, qui mettent en péril la santé, voire la vie des plus vulnérables, le plus souvent des mineurs, et, par notre silence, consentir ainsi à l’idée que l’on puisse faire des icônes de ces corps décharnés ?
2. Clairement non, c’est pourquoi il apparaît nécessaire de renforcer la lutte contre les incitations à la recherche d’une maigreur excessive ou à l’anorexie
1.1. À cette fin, la proposition de loi prévoit d’incriminer l’incitation à la recherche d’une maigreur excessive. Ainsi, le fait de provoquer une personne à rechercher une maigreur excessive, en encourageant des restrictions alimentaires prolongées ayant pour effet de l’exposer à un danger de mort ou de compromettre directement sa santé sera puni d’une peine maximum de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende.
Cette formulation permet ainsi d’exclure du champ de ce nouveau délit les incitations à des pratiques alimentaires dont la finalité première n’est pas la recherche d’une maigreur excessive, telles que des jeûnes religieux, des actes à finalités thérapeutiques, des régimes diététiques ou des grèves de la faim revendicatives.
De plus, s’il apparaît que cette provocation a entraîné la mort de la personne concernée, les peines seront portées à trois ans d'emprisonnement et 45 000 euros d'amende. L’échelle des peines apparaît ainsi cohérente et proportionnée à la gravité des actes commis, au regard notamment des peines prévues pour les délits de mise en danger d’autrui et de provocation au suicide
En outre, si le délit est commis par la voie de la presse écrite ou audiovisuelle, les modalités de détermination des personnes responsables obéiront aux mêmes règles que celles actuellement prévues en cas de provocation au suicide (la responsabilité incombant en premier lieu au directeur de la publication).
Par ailleurs, deux amendements, adoptés par la commission des affaires culturelles, familiales et sociales, ont permis de clarifier et d’étendre le champ de la proposition de loi. Il est en effet apparu nécessaire d’introduire de nouvelles dispositions sanctionnant la publicité, quelqu’en soit le mode, en faveur de produits, objets ou méthodes préconisés comme moyens de parvenir à une maigreur excessive et qui ont pour effet de compromettre directement la santé d’une personne. Cette infraction serait également punie de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende.
Ainsi, la proposition de loi permettra de lutter non seulement contre les provocations directes à des comportements anorexiques, c’est-à-dire visant une ou plusieurs personnes déterminées, mais aussi, de façon plus large, d’incriminer clairement la diffusion de contenus, quelqu’en soit le support, qui préconisent des moyens de parvenir à une maigreur excessive, ce qui s’appliquera donc notamment à certains sites internet « pro-ana ».
2.2. Si la création d’une sanction pénale est un symbole fort, elle n’épuise évidemment pas l’ensemble des questions liées à la prévention et à la prise en charge de l’anorexie, et plus largement des problèmes posés par les représentations du corps dans notre société. En effet, la création de ce délit n’est pas une fin en soi mais s’inscrit au contraire dans le cadre d’une politique globale visant à renforcer la protection de la santé des jeunes, en particulier des femmes.
Dans ce sens, plusieurs actions ambitieuses ont d’ores et déjà été engagés par le gouvernement, à travers notamment la présentation en février dernier, du plan « Santé des jeunes », dont l’un des objectifs est de prévenir l’adoption de certains comportements alimentaires. (À cet égard, la promotion d’une alimentation équilibrée et de qualité représente un enjeu tout à fait stratégique en termes de prévention et de santé publique.)
Je me félicite par ailleurs de la signature, le 9 avril dernier, de la Charte d’engagement sur l’image du corps et contre l’anorexie, préparée par le groupe de travail coprésidé par M. Marcel Rufo, pédopsychiatre, et le sociologue Jean-Pierre Poulain, sociologue. Elle constitue en effet le premier engagement significatif des professionnels du mannequinat, de la communication, de l’habillement, de la santé et des pouvoirs publics dans ce domaine, (qui nécessite à présent d’être traduite en mesures opérationnelles).
Il me semble cependant possible d’aller plus loin dans ce domaine. C’est pourquoi je vous proposerai cinq amendements visant à notamment :
– renforcer le suivi médical des mannequins ;
– prévoir qu’une photographie commerciale retouchée par un logiciel de traitement d’image ou tout autre moyen technique soit accompagnée de la mention : « photographie retouchée », afin d’éclairer le consommateur sur ces pratiques qui conduisent à diffuser une représentation altérée de l’image du corps ;
– veiller à ce qu’un suivi régulier de l’IMC soit réalisé en milieu scolaire et qu’un dépistage des troubles du comportement alimentaire soit organisé à l’occasion des visites médicales approfondies de prévention auxquelles sont soumis les élèves dans leur 6ème, 9ème, 12ème et 15ème année.
– prévoir qu’un enseignement spécifique sur les troubles du comportement alimentaire soit dispensé au cours des études médicales.
D’autres actions pourraient par ailleurs être envisagées (sans doute Mme la Ministre, pourrez-vous nous donner votre sentiment à ce sujet ?) :
– des actions d’information et de sensibilisation sur l’anorexie pourraient être organisées à la condition de prendre en compte les caractéristiques particulières de cette affection ;
– il serait, d’autre part, intéressant de mener une grande enquête de santé publique pour mieux connaître les conséquences d’une extrême maigreur, en particulier à long terme.
– des structures telles que les maisons des adolescents, pourraient être développées, afin de mieux dépister les TCA, mais aussi apporter un soutien aux familles.
– enfin, une initiative européenne pourrait être engagée dans ce domaine.
(- citer la possibilité d’un dispositif plus contraignant pour les mannequins ?)
Pour conclure, mes chers Collègues, je suis convaincue que nous devrions pouvoir nous retrouver aujourd’hui pour adopter cette proposition de loi qui permettra non seulement de prévenir certaines dérives, mais aussi, je l’espère, d’ouvrir un très large débat sur ce problème majeur en termes de santé publique.
Je vous remercie.
*

_________________
“If I am not for me, who will be for me? If I am only for myself, what am I? If not now, when?”
- Rabbi Hillel


Top
Offline Profile  
 
 Post subject:
PostPosted: Mon May 19, 2008 9:26 pm 
orange you prolific
User avatar

Joined: Sun Oct 21, 2007 5:46 pm
Posts: 3851
Location: PA, USA
I'm very interested in this, but alas do not know French. :) Maybe you could give us a brief summary of the correspondence thus far? I don't want to make you translate or anything, but a little summary would be appreciated whenever (or if) you have the chance. :)

_________________
Much love,
Arielle :)
http://tearstowords.blogspot.com [recovery]
http://youtube.com/arielleleebair [recovery videos]
http://twitter.com/arielleleebair


Top
Offline Profile  
 
 Post subject:
PostPosted: Mon May 19, 2008 10:21 pm 
orange addict
User avatar

Joined: Sun Mar 02, 2008 8:51 am
Posts: 195
If anybody want me to, I could translate it over the weekend. Let me know if you are interested...

_________________
Trying hard to live here and now...


Top
Offline Profile  
 
 Post subject:
PostPosted: Mon May 19, 2008 10:42 pm 
admin goddess from hell
User avatar

Joined: Fri May 02, 2008 1:10 am
Posts: 12363
I'd love to read the translated version, French not being my strong suit...thanks!

_________________
Whispered words of wisdom,
Let it be.

~~ John Lennon


Top
Offline Profile  
 
 Post subject:
PostPosted: Mon May 19, 2008 11:25 pm 
orange is a state of mind
User avatar

Joined: Thu Feb 28, 2008 1:57 pm
Posts: 2248
Location: Arlington, MA
ncb wrote:
If anybody want me to, I could translate it over the weekend. Let me know if you are interested...

You would be my hero forever and ever if you did! I really want to read it, but I don't read French at all. I could maybe pick out a few words, but that's it.

_________________
"There is nothing enlightened about shrinking so that other people won't feel insecure around you."
--Marianne Williamson

"Failure is a temporary detour and should never become a permanent address."
--Dr. Myles Munroe


Top
Offline Profile  
 
 Post subject:
PostPosted: Mon May 19, 2008 11:43 pm 
orange addict
User avatar

Joined: Sun Mar 02, 2008 8:51 am
Posts: 195
Okay, I'll have everything ready by the end of the weekend. I've already started to translate the first bit of Rache's letter :)

_________________
Trying hard to live here and now...


Top
Offline Profile  
 
 Post subject:
PostPosted: Tue May 20, 2008 12:00 am 
orange addict
User avatar

Joined: Sun Mar 02, 2008 8:51 am
Posts: 195
First Part:

Dear Mrs Boyer:

First, I want to apologize for the mistakes as my writing skills are not perfect at all. I hope that you will read my words anyway.
My name is ..., and I have been suffering from bulimia for eleven years. I am glad to tell you that I have now started to fight against my disease, and I am full of hope. It is not easy, but I get help from my doctors, my family, and my friends; especially from the members of www.webiteback.com, the post-pro-ana community. I would like to invite you to this community. We are all mature and reflective, ready for a healthy way of life (finally!), and we have perspectives that I am sure will be of interest for you. We would love to have you.

Your law fascinates me. It is possible that you could start to make changes in attitudes. Also, these series of legal actions could lead to a change in terms of beauty, media, fashion, and the world. However, I have some concerns. I think that you should consider that people on pro-ana sites, especially young boys and girls who are very sick, are not criminals, they are human beings whose perspectives and self assurance has been taken by anorexia and / or bulimia. Furthermore, I was told that there has to be proof of people inciting before possible authors of e.g. commercials that suggest a harmful beauty ideal can be prosecuted. To me, this seems useless. I am very happy that someone is trying to find a solution for these questions. Is there a chance that the law could be re-written with these concerns in mind?

I ask you with deep hope to read what I have attached. It is in English, but I think that your English is probably better than my French. It is very important that attitudes concerning beauty change as fast as possible. I see your law as the first step in the other battle I am trying to fight: not only for my own health, but also for the sanity of society. Billions of young girls run the risk of falling prey to the same disease that almost took my life.

One of the member of webiteback.com asked other member about their opinion on your law. I attached my own reply. If you visit the page, you can sign up and after that, you will be able to read the whole discussion at http://webiteback.com/forum/viewtopic.p ... highlight=

Thank you for having read through all of this. I am looking forward to your reply with... well, hope. After all, this is all I have...

Thank you very much.

Miss,

Thank you very much for your email; it really touched me. I read through it with interest, and I wish you all the best.

I noticed that you are interested in my work, and I attached documents for your information.

Please note that I work with all sorts of eating disorders, and the Parliament has entrusted me with the presidency of a mission about obesity. I will turn in my report in about six months, and I think, it will again turn up in the press.

Best wishes,

Valérie BOYER, parliamentarian of Bouches-du-Rhône

_________________
Trying hard to live here and now...


Top
Offline Profile  
 
 Post subject:
PostPosted: Tue May 20, 2008 12:08 am 
power lies within
User avatar

Joined: Sun Apr 06, 2008 10:57 pm
Posts: 6396
Location: planting my garden
you are the man! (in a sexy feminine way)

again, truly i'm so sorry i'm not really able to devote myself to translating... i kind of exist in bursts right now.

essentially the correspondance was first my description of WBB and my thoughts on the bill, as well as an attachment, as i said, of my reply to Lucy's post a few weeks ago. her reply thanked me for my interest and my letter "qui m'a beaucoup touché" - 'which has truly touched me.' in reply to that, i asked once again that she pay WBB a visit, and asked if there were any translations of the legislation for the purposes of posting here (there weren't.)
in reply to that she contended that she's very busy, but most pivotally her command of English was insufficient, (her perrogative,) so she couldn't come to WBB. (actually she said she had difficulty expressing herself in English, which raises the question of where the difficulty lies in trying to read some of it, (such as Sharon's introductory pages here on WBB), or get some lackey to do so, given my repeated urging. but i'm sure she has her reasons...and given, she is clearly a very busy woman.)

given that that also means, i suppose, that she was unable to read my lengthy attachment, that's why i feel that i'll have to write her again, in French, this time really laying out my feelings on the matter, and yours, insofar as i can speak for you. i also really would love her to come here, so i will invite her yet again - i know there are enough of us here that speak french that even if she visited and posted, in French, and asked for clarification where she didn't understand...we could totally get by and that would be amazing. i don't know if i'm out of line in extending that initiative, if you (anyone) would feel violated...do let me know if that's the case.
i just feel like those for whom 'pro-ana' meant something other than sinister manipulation really need a voice.

(i just went through some of the stuff from the LJ community i used to be a part of, and honestly there is nothing of the dark urges that i see so often, especially as the media tells it. we would all just say, where 'x' is a 'disordered' perception or behaviour, "okay, i'm glad you're happy about x/so sorry you're sad about x....just please, please be careful, try your best to take care of yourself, don't lose yourself or do 'xxx' and know that you're lovely even though you can't see it, and one day you will." in that, you can't tell me there is evil. only twisted compassion and love.)

gah, fuck me, i can't type a sentence without writing a treatise. god damn my stream of thought.

thank you so much for translating, ncb!

_________________
“If I am not for me, who will be for me? If I am only for myself, what am I? If not now, when?”
- Rabbi Hillel


Last edited by wickedrache on Tue May 20, 2008 1:34 am, edited 1 time in total.

Top
Offline Profile  
 
 Post subject:
PostPosted: Tue May 20, 2008 12:09 am 
orange addict
User avatar

Joined: Sun Mar 02, 2008 8:51 am
Posts: 195
Dear Mrs Boyer:

Thank you very much for your email, and thank you for having read my letter despite the mistakes!!
I will read your attachment with interest.
I would like to ask you two things, and I hope it will not be too much after all. First, I would like to invite you again to our discussions on www.webiteback.com. I assume that you speak some English, or at least enough to understand what Miss Hodgson describes on the cover pages of the website. And if you decide to visit the discussion forums after having signed up, it would be much appreciated by the members.
In addition, I would like to ask if there are English translations of the documents you sent me in order for me to show them to my friends on webiteback.com.

Thank you a thousand times. Your work against eating disorders and for the future of the victims and also for those who could fall prey to any of these diseases really touches me.

_________________
Trying hard to live here and now...


Top
Offline Profile  
 
 Post subject:
PostPosted: Tue May 20, 2008 3:46 am 
orange addict
User avatar

Joined: Sun Mar 02, 2008 8:51 am
Posts: 195
Miss,

Thank you for your message. I apologize for not having gotten back to you earlier, but I am very busy.

Speaking about my English, I can get by, but I don’t have much practice in this language. Therefore, I have difficulty expressing myself, which I really regret.

The documents I sent you can of course be disseminated. Unfortunately, they have not been translated into English and are only available in French.

Thank you for your kindness.

Best wishes,

Valérie BOYER


Dear colleagues,

Enclosed please find a legislative bill against the incitement of excessive fasting and anorexia. This disease has always existed, but over the last couple of years, it has become a real plague affecting many people, especially minors. Sometimes it even leads to their deaths.
This concerns the public health in a serious way. It has to be emphasized that the death rate is among the highest for psychiatric diseases. Health professionals have the huge responsibility to take care of these patients. The objective of this legislative bill is to apply juridical and penal sanctions against those motivating such harmful behaviors.
Public authorities engage in this problem, and a working group drafted a voluntary engagement charter about body image. But it is necessary to act and go even further.
Indeed, communication media (magazines, internet pages, blogs, etc.) form a major cause for concern, as they are often used to motivate young people, especially young girls, to adopt restrictive eating patterns in order to eventually look like certain models.
Several European countries, e.g. Spain, have already taken action in this field. However, I think that it is necessary to include new disposals, along with the offense of endangering others and the incitement of suicide, into section VI of chapter III of our legal code. Under these new disposals, a person could be be accused of “incitement of suicide and fasting”, depending on the grade of endangerment of a third person.

I suggest that penalties are fixed like the ones for endangerments of others and incitement of suicide. The fact of motivating a person to engage in excessive fasting that can lead to danger of death or compromise of this person’s health could be punished with two years in prison and a € 30,000 fine. If the person actually dies, the penalty would be three years of imprisonment and a € 45,000 fine.
Furthermore, I also suggest to include an insertion mark of article “223-14-1” to article “223-15” of our penal code in order to cover the hypothetic situation of the incitation coming from a communication medium. Finally, additional intended charges for incitement of suicide could also be applied for incitement of food restriction.
I would be grateful if you could let me know if you wish to co-sign this legislative bill. To do so, please return the coupon by Friday, April 11, 2008.
I thank you in advance.

Sincerely,

Valérie Boyer

_________________
Trying hard to live here and now...


Top
Offline Profile  
 
 Post subject:
PostPosted: Tue May 20, 2008 3:47 am 
orange addict
User avatar

Joined: Sun Mar 02, 2008 8:51 am
Posts: 195
sorry, I don't know much about legal language in general, so I hope you can grasp the meaning of my post...

_________________
Trying hard to live here and now...


Top
Offline Profile  
 
Display posts from previous:  Sort by  
Post new topic Reply to topic  [ 30 posts ]  Moderator: post-mods Go to page 1, 2  Next

All times are UTC - 4 hours


Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 3 guests


You cannot post new topics in this forum
You cannot reply to topics in this forum
You cannot edit your posts in this forum
You cannot delete your posts in this forum
You cannot post attachments in this forum

Search for:
Jump to:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Theme created StylerBB.net & kodeki